blog posting

Quelles différences entre le cool jazz et le jazz traditionnel ?


Le jazz traditionnel et le cool jazz sont deux genres musicaux qu’on peut confondre à tort bien qu’ils aient des différences. Si la différence existe dans les années les origines, la façon dont les deux musiques sont perçues est également différente. Quelle distinction faut-il en réalité faire des deux genres musicaux ?

Les grandes différences liées aux deux styles musicaux

Les différences entre le jazz traditionnel et le cool jazz sont à plusieurs niveaux.

A lire aussi : Quelles sont les alternatives durables pour l’expédition de colis à l’ère de l’éco-responsabilité ?

Une différence dans les origines

Dans un premier temps, les différences entre les deux types de jazz concernés sont originelles. Le jazz classique est né avec la traite des noirs. Le style musical nait donc avec le brassage de la communauté blanche et celle des noirs. 

Pour avoir une idée de l’origine du jazz classique, il faut remonter au 20e siècle. Cependant, c’est en 1917 qu’il a été reconnu comme un genre musical à part entière. En ce qui concerne le cool jazz dont vous pouvez avoir davantage d’information sur ce blog, il faut remonter dans les années 30. 

Avez-vous vu cela : Pourquoi utiliser une conditionneuse ?

Si l’histoire attribue le cool jazz à Miles Davis grâce à son album « Birth of cool » qu’il sort en 1950, on retrouve des traces antérieures à cette date. Certains observateurs affirment que le cool jazz n’est qu’une extension du style traditionnel alors que pour d’autres, il s’agit d’un nouveau genre musical. 

Des différences acoustiques

Le jazz classique et le cool jazz se démarquent par la façon dont ils sont perçus par les auditeurs. Le jazz dans son style traditionnel est une musique frénétique et très énergique. *

Pour d’autres, c’est à la limite une musique agressive. Quand on connaît son origine, c’est un fait qui s’explique aisément. En effet, le jazz à son origine était chanté par des troupes d’esclaves. 

Le chant était leur seul moyen d’accompagner leur séance de travail. Ils devraient alors y mettre de l’énergie pour se galvaniser. Au fil des années, le jazz classique a gardé cette signature. Pour ce qui est du cool jazz, c’est tout l’inverse du style originel. Ce type de jazz mis en avant par Miles Davis se démarque par des notes plus douces. 

Avec un style harmonieux et des tempos modérés, le cool jazz prend en compte les procédés de la musique actuelle avec un peu plus de mélodies. Par sa nomenclature, il était facilement associé au west-coast jazz. 

Quel type de jazz faut-il écouter ?

Le choix d’un style de jazz n’est pas un exercice qu’on peut faire à la place des auditeurs. Il faut dire qu’un tel choix dépend des goûts de l’auditeur. S’il tolère le jazz traditionnel, il peut l’écouter à travers de nombreux albums. 

Par contre, le cool jazz serait un bon choix pour les mélomanes qui recherchent une musique beaucoup plus douce et plus rythmée. Là aussi, ce ne sont pas les albums qui feront défaut. 

En résumé, le cool jazz se démarque de la version traditionnelle par sa douceur et sa rythmique un peu plus cassée.